Comme l’ont indiqué les journalistes de la revue TJournal, dans la plupart des cas, les utilisateurs ne comprennent pas comment leur ordinateur a pu être contrôlé par quelqu’un d’autre.» Beaucoup de personnes ont installé un antivirus ou se sont déconnectées d’Internet.Le cas de 2ch est quelque peu différent des autres incidents cités précédemment : cette fois-ci le cybercriminel s’est emparé du contrôle total des appareils des victimes, et pas seulement de leurs webcams. Sa ruse préférée est d’ouvrir une page de porno gay lorsque l’utilisateur qui ne se doute de rien se trouve près de l’ordinateur.

L’homme en question a diffusé des vidéos sur You Tube provenant d’ordinateurs piratés.

Le hacker anonyme a fait de ces sessions une véritable téléréalité.

Les lecteurs étudièrent ce guide du piratage pour débutants et se mirent à chercher sur le net des webcams qui possédaient des mots de passe peu sécurisés, qui se trouvaient dans des toilettes publiques, des appartements et des maisons closes. Ce qui confirme que les piratages de webcam peuvent arriver de temps à autre.

Cependant, dans cet incident, le scénario s’est avéré complètement différent.

De nombreux trolls anonymes se rassemblent ensuite pour intimider l’utilisateur sur le réseau social.

Lors d’une des sessions, le hacker a allumé la musique pour réveiller le propriétaire du PC.

Pendant plusieurs jours (à partir du 26 avril 2016), les utilisateurs de 2ch s’en sont donnés à cœur joie en espionnant des personnes qui ne se doutaient de rien, et en discutant de leurs habitudes, de leur apparence et même de la décoration de leur intérieur.

Le hacker possède plusieurs stratagèmes qu’il utilise pour divertir ses auditeurs durant la diffusion de la vidéo.

Au lieu de ça, il a piraté des centaines d’ordinateurs dans plusieurs pays.