On y va pour passer une bonne soirée, vivre une expérience si c’est la première fois, et tant pis s’il n’y a pas de suite.Si personne ne vous branche, repartez seuls et puis c’est tout. Selon l’organisation, on vous dira qui a envie de vous revoir ou vous devrez vous débrouiller tout seul.L’écueil à éviter est de privilégier une fille et de se griller avec les autres.

rgles du speed dating-75

Autant ne pas insister avec quelqu’un qui n’en vaut pas la peine.

Ne surtout pas vous focaliser sur le résultat : C’est le meilleur moyen d’échouer et de se frustrer.

Déjà, le recruteur sera rarement un recruteur de métier.

Il sera souvent plus ouvert aux candidatures « atypiques ».

Vous pouvez donc tenter votre chance si vous pensez avoir les compétences et pouvoir les démontrer, même si vous n’avez pas de diplôme qui en témoigne.

En revanche, il est hors de question d’y aller au hasard sans se renseigner sur les startups que vous ciblez !

Mon conseil est de cibler les associations qui organisent régulièrement des SD, qui ont le savoir-faire pour une soirée réussie.

Il est finalement assez rare de trouver un bon speed dating en province.

(Non pas que cela soit non plus une bonne idée lorsque vous postulez pour un grand groupe, mais là c’est encore pire).

Les startuppers sont généralement extrêmement sensibles à la passion et l’enthousiasme.

A priori, il n’y en aura aucun…Pour avoir connu des situations similaires dans d’autres soirées qu’un speed dating, je pense que le mieux est de récupérer discrètement les numéros et d’aller dire au revoir à chacune des cibles par un Il est important de retrouver une référence commune, un ancrage qui lui fait comprendre qu’elle vous a marqué et que vous avez vraiment envie de la revoir.